Prehistoric Park : Apprendre avec plaisir

Prehistoric_Park

Quel spectacle vendredi soir sur W9 ! Nigel Marven, producteur et réalisateur de films animaliers de la BBC, nous emmène dans un voyage inspiré de Jurassic Park. Incarnant lui-même le rôle de guide, il remonte dans le temps à la recherche de différentes espèces de dinosaures pour les ramener dans son Prehistoric Park. C'est une superbe réalisation. Ne ratez pas les autres épisodes vendredi prochain.
Chaque rencontre avec un dinosaure est l'occasion d'explications détaillées sur l'animal, son mode de vie, ses spécificités, que Nigel révèle sur le ton de la confidence entre amis.
L'intelligence du programme réside dans son double but. Divertir et enseigner.

Apprendre est un plaisir... ou devrait le rester. Le jeune enfant qui parcourt son environnement est spontanément curieux. Il se réjouit de ses découvertes et apprend. Cette dimension clef de l'apprentissage s'est perdue avec le temps. L'apprentissage est devenu une corvée et nombreux sont ceux que le mot seul suffit à provoquer des éruptions cutanées. Que reste-t-il de l'esthétique des mathématiques se plaint Gilles Cohen dans son livre "Culture maths", présenté dans cet article de Telerama.

Je crois que nous sommes face à une tendance lourde. La convergence du divertissement et de son savoir émerveiller et de l'enseignement et de son savoir transmettre. Regardez également l'essor des Business games dans le monde du travail. Les simulateurs offrent des espaces apprenants sécurisés et néanmoins réalistes où apprendre est un jeu d'enfant... ou d'adulte.

Apprenons dans le plaisir, la joie et le bonheur, nous bénéficierons d'un ancrage renforcé par notre dopamine, messager chimique de la motivation et de la récompense. Notre attention en sera décuplée et notre apprentissage démultiplié. C'est ce qu'illustre ce graphique que j'ai trouvé dans la thèse en sciences de l'éducation de Nathalie Deschryver, disponible au téléchargement, consacrée aux apprentissages hybrides (présentiel/distanciel).

These_Deschryver_Kort_Emotions

Dans ce modèle, la zone optimale se trouve à la conjonction d'un état émotionnel positif et d'un apprentissage avéré.
Apprendre c'est fun.
D'où le rôle fondamental du climat de bienveillance dans l'apprentissage. Si vous ne craignez pas d'être critiqué, jugé, vous accepterez le risque de commettre des erreurs. Sinon, vous ne vous lancerez pas, ne testerez pas de nouvelles idées ou de nouveaux comportements et ne progresserez pas. C'est donc également la posture requise pour le leader ou le manager qui souhaite voir ses collaborateurs évoluer et innover.

Posté par selfway le février 23, 2009 à 12:30 AM | Prehistoric Park : Apprendre avec plaisir

dans Education, Leadership, Management

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341d6e2d53ef01127904613728a4

Listed below are links to weblogs that reference Prehistoric Park : Apprendre avec plaisir:

Commentaires

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.