Le Leadership créatif

IBM vient de publier récemment son rapport d'étude bisannuelle sur le Leadership, suite à l'interview de 1.541 dirigeants répartis dans le monde entier. L'étude qui mérite toute l'attention de ceux qui s'intéressent au Leadership est téléchargeable en français.

Je vous avoue avoir été très surpris. Agréablement surpris !

Quelle est la qualité n°1 citée par les dirigeants actuels pour faire face au principaux défis qu'ils ont identifiés, en particulier un niveau de complexité qui ne cesse de s'accroître ?

La créativité !

IBM_CEO_image_thumb3  

La crise semble avoir provoqué une prise de conscience massive et radicale. Le temps subit parfois de terribles accélérations ! 

J'ai eu de nombreuses occasion sur ce blog de dire mon effarement devant le peu de prise en compte de cette qualité essentielle dans les processus de sélection et d'évaluation des managers.

Parmi les quelques thèmes récurrents que j'ai eu l'occasion de développer sur Selfway, la créativité n'est pas le moindre.
C'est ce qui m'a donné l'envie de parcourir quelques prises de position ou réflexion sur ce sujet. 


En voici une sélection :

Le 18 mai 2005, l'un des mes premiers articles : Pratiquez-vous l'imaginatique ?

"La créativité est l'une des compétences les plus essentielles. La créativité est partout : Que ce soit pour innover bien sûr, pour imaginer des solutions aux conflits, pour développer sa confiance en soi, pour avoir le courage d'avancer en terrain inconnu, pour s'amuser, pour... tant de choses. Carl Rogers a démontré scientifiquement que plus l'individu progresse sur l'échelle du développement personnel plus il est créatif, spontanément. Abraham Maslow en a fait de même en décrivant les personnes qui s'"auto-réalisent". Carl Jung l'appelle imagination active, une disposition naturelle de l'inconscient apte à résoudre nombre des conflits non-résolus.

J'avoue ne toujours pas comprendre pourquoi la créativité est aussi mal-aimée aujourd'hui en entreprise.
Quelles sont les entreprises qui ont compris qu'il s'agissait d'un critère d'évaluation de tout premier plan, d'un axe de développement stratégique ? Après quatre siècles de domination impitoyable de la raison, l'heure n'est-elle pas venue de laisser la place à l'imagination ?... Est-ce la raison qui a conduit George Lucas à créer la sublimissime "Guerre des Etoiles", l'un des films les plus profitables de l'histoire du cinéma ? Est-ce la raison qui a mené Steve Jobs à lancer le IPod, responsable d'un redressement spectaculaire de Apple ? Est-ce la raison qui invente ?"

Steve Jobs... tiens, tiens, ce nom me dit quelques chose !!!

Le 22 juin 2006 : Les leçons de business de Steve Jobs

"Connaissez-vous des entreprises françaises qui ont compris l'importance de la créativité, qui évaluent leurs collaborateurs sur cet item, qui l'encouragent, qui la cultivent, qui tolèrent l'échec, qui recrutent des profils marginaux pour favoriser l'émergence de solutions nouvelles, qui sélectionnent leur boss selon cette compétence... ?"

Le 27 janvier 2006 : The Creative Imperative

"Ainsi, les leaders prennent-ils conscience de l'importance de la créativité dans notre monde économique... Tiens, n'avait-on pas remarqué en haut lieu que Croissance = f(Créativité). Cette loi biologique s'applique aux végétaux, aux animaux, à l'homme, comme l'ont montré Maslow, Rogers, Jung, Freud... et tant d'autres.
L'entreprise, méta-organisme humain, ne peut que suivre les mêmes lois.

J'en connais un qui sourit, c'est le nouveau roi de la souris !
Il en fait pas un film de la créativité, seulement des films.

Quant à la réalité de ce besoin créatif, ce ne sont pour l'instant que de belles déclarations !
Consultez les annonces de recrutement pour les postes de Direction Générale et cherchez le mot créativité dans la liste des compétences requises. Je viens de faire un rapide test sur Cadremploi : sur 10 annonces DG, 1 positive, soit 10%...
Peut-être ai-je mal compris. Il faudrait être créatif pour résoudre les grands problèmes de la planète, mais pas dans l'entreprise. [Il faut suivre, Davos c'est pour les grandes personnes !]

Bon, pour les inconscients qui souhaiteraient prendre quelques décennies d'avance sur les futurs besoins des recruteurs, donc renforcer leurs compétences en créativité, je vous recommande de visiter cette sélection. Si ça ne vous suffit pas, contactez-moi, je vous alimenterai pour quelques décennies supplémentaires ;-)"

Le 30 mars 2006 : Du Leadership conjoncturel au Leadership structurel

“La dernière Executive News, Club of Leaders de Egon Zehnder rapporte un article du Financial Times consacré à la gestion de l'incertitude par les dirigeants d'entreprises.
Selon l'auteur, le rythme effréné de changement de l'économie requiert du Leader de devenir un “Maître de l'incertitude“, capable de rester calme dans les moments de fortes turbulences, d'apprendre de ses échecs, d'être ouvert et flexible. Il recommande aux entreprises d'“investir“ rapidement dans cette nouvelle génération de leaders pour assurer leur compétitivité future.
Mais dites-moi, peut-on tolérer et gérer l'incertitude de son environnement si l'on ne sait l'accepter et l'affronter pour soi-même ?
Faire face à de nouvelles conditions, de manière efficace et rapide, est une des composantes de la Créativité. Cette aptitude à créer de nouveaux schémas, à visualiser de nouvelles directions évolutives, sans la crainte de sortir des sentiers battus, se développe spontanément et naturellement en progressant sur la voie du Développement Personnel.“

Le 25 septembre 2007 : Qui a tué la créativité ?

"Jamais les entreprises n'ont autant eu besoin de créativité qu'aujourd'hui !
Pourquoi ?
Parce que la libéralisation et la mondialisation intensifient la concurrence comme jamais auparavant.
Parce que les barrières technologiques qui, hier encore, protégeaient les entreprises parvenues de l'intrusion de nouveaux concurrents, s'envolent à la moindre bourrasque de web2.0
Parce que sans croissance l'économie se grippe. La croissance est le produit de la création, elle-même fruit de la créativité.

Jamais les individus n'ont autant eu besoin de créativité !
Pourquoi ?
Parce que nous sommes les acteurs de cet écosystème
Parce que nos trajectoires sont de moins en moins linéaires et de plus en plus chaotiques, nous obligeant sans cesse à nous réinventer.
Parce que sans créativité notre perpétuelle quête de bonheur et de bien-être est vouée à l'échec. Chaque jour, les recettes d'hier abandonnent de leur pertinence.

Et pourtant... les enfants ne naissent-ils pas créatifs ?
Alors, où est la faille ?

Je vous laisse entre les mains de Sir Ken Robinson, dont l'exposé profond, puissant et éminemment drôle, ne manquera pas de vous éclairer !
Croyez-moi, vous ne regretterez pas ces 20 minutes ;-)"

Le 14 janvier 2008 : L'accomplissement de soi

Maslow a synthétisé ses observations et tenté d'identifier les caractéristiques principales de ces personnes accomplies. Elles sont de la première importance pour qui s'intéresse au leadership. N'y retrouvent-on pas là un ensemble de qualités hautement désirables pour les dirigeants d'entreprises ?

Il observa tout d'abord que ces personnes avaient une meilleure perception et acceptation de la réalité et de ses imperfections, parvenant à mieux discerner ce qui recelait des faits réels et observables et non d'évaluations faites "à travers le prisme de leurs propres souhaits, de leurs espoirs et de leurs peurs, de leurs inquiétudes ou de leurs théories et convictions personnelles, ou à travers les croyances de leur groupe culturel", simplement parce qu'ils n'éprouvent "ni culpabilité excessive, ni honte paralysante, ni anxiété grave". Ils ne luttent plus, ils se développent, avec un certain détachement vis-à-vis de leur environnement culturel.
Les individus accomplis agissent avec spontanéité, simplicité et humour, sans détours, ni affectation ou efforts pour paraître, et se consacrent, de manière éthique, à des questions qui dépassent leur simple intérêt personnel, ayant le sentiment de devoir accomplir une mission.
Ils paraissent libres, ne dépendant guère de satisfactions externes, auto-déterminés, autonomes, appréciant la solitude, n'ayant aucune crainte de se retrouver seuls face à eux-mêmes, mais ressentant paradoxalement un sentiment de parenté avec tous les hommes. Ils considèrent en toute humilité qu'ils peuvent apprendre de chacun, mais préfèrent des relations authentiques et profondes, donc peu nombreuses.
Ils ont conservé ou peut-être retrouvé la faculté de s'émerveiller, y compris dans le quotidien, en pleine banalité apparente et font toujours preuve de créativité, usant d'une certaine “seconde naïveté“. Ces personnes parviennent à déjouer les antagonismes, à résoudre des dichotomies telles que égoïsme et altruisme, travail et loisir... Ils sont synergiques.

Presque tous rapportent des expériences paroxystiques, ou expériences mystiques, décrites par Maslow comme "une intensification considérable de n'importe quelle expérience dans laquelle il y a perte de soi ou transcendance du moi, comme dans la focalisation sur un problème, l'intense concentration, l'intense expérience sensuelle, ou l'oubli de soi et l'intense jouissance de la musique ou de l'art." Ces états modifiés de conscience, eux-mêmes générateurs de croissance, ouvrent la porte à la psychologie transpersonnelle, initiée par Jung et marquant la réunion entre psychologie et spiritualités, deux disciplines qui jadis ne faisaient qu'une.

Le 29 avril 2009 : Les 100 jours d'Obama

4. La créativité
Sa campagne avait déjà brillé par une remarquable combinaison des outils web 2.0 et de son savoir faire d'organisateur de communautés. Le web au service du terrain. Obama utilise Facebook, YouTube, Twitter sans la moindre hésitation et range au placard l'image conventionnelle du Président "vieux notable hasbeen".
Aucune barrière mentale entre le président et les jeunes générations. Pour contrer les assauts des paparazzi, Obama rend public l'album photo de sa vie présidentielle sur Flickr.
Face à des contextes et des situations sans précédents, la créativité d'Obama sera l'une de ses armes les plus efficaces. Il n'aura nul besoin de chercher à se rassurer par de vieux schémas bien établis... qui n'auraient eu aucune chance de succès.

Posté par selfway le juin 2, 2010 à 12:46 AM | Le Leadership créatif

dans Créativité, Leadership

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341d6e2d53ef0133ef842abd970b

Listed below are links to weblogs that reference Le Leadership créatif:

Commentaires

Salut,

Étude intéressante et surprenante ! Merci pour le partage :)

Rédigé par : Faysal Hafidi | 14 juin 2010 17:10:24

un article qui donne envie d'échanger....

Rédigé par : DENIEUL | 29 juin 2010 16:47:15

Je recommande aussi cette excellent étude sur la créativité : http://www.youtube.com/watch?v=u6XAPnuFjJc

Yoann

Rédigé par : Yoann Romano - Futur Expert en Motivation | 7 juil 2010 15:53:20

La créativité ne se mesure pas et elle est presque impossible à détecter en entretien. En tous cas ce que je peux dire c'est que ce n'est pas la qualité recherchée pour les salaries (même les cadres). Donc je doute qu'un leader soit recruté sur ces critères ...

Rédigé par : Gilles (Objectifs Liberté) | 13 juil 2010 22:01:32

Tous les grands leaders depuis au moins 2500 ans possèdent cette qualité de créativité et de stratégie, couple indissociable de la réussite...

Il n'y a pas de créativité sans stratégie et pas de vraie stratégie sans créativité...

Les facultés de stratégie se mesurent et celles de la créativité aussi.

Les unités de mesure sont les valeurs, la dialectique, la richesse de l'expression et les formes d'expression, la capacité à anticiper, imaginer, structurer, faire confiance, écouter, reformuler....

Enfin on avance dans ce domaine...

Merci de vos articles, travaux et réflexions...

Didier

http://www.elixihr.com/Developpez%E2%80%A9-le%E2%80%A9-leadership%E2%80%A9

Rédigé par : REINACH | 21 août 2010 21:07:24

Poster un commentaire