Naissance du D.U. Intelligence Collective à l’Université de Cergy Pontoise

Un urgent besoin de compétences collaboratives

Prenez un groupe de décideurs supérieurement intelligents, extrêmement informés, compétents et motivés par un leader charismatique. Saupoudrez le tout d’une crise diplomatique majeure et vous obtenez une décision stupide, le drame de la Baie des Cochons. La pensée de J.F. Kennedy est adoptée par son staff sans discernement car elle est nécessairement supérieure. C’est la pensée groupale, conceptualisée par  Irving Janis, dans toute sa splendeur. “Our meetings were taking part in a curious atmosphère of assumed consensus… not one spoke against it“, raconte Arthur Schlesinger.

Être leader c’est réussir à faire que le tout soit bien plus que la somme des parties.

De manière pragmatique, les managers et dirigeants sont aujourd’hui confrontés à des défis collectifs auxquels ils ne sont pas préparés : 

J'organise un séminaire avec les managers et dirigeants du Top 100. Vu le budget de l'opération et le contexte de crise, je n'ai pas envie qu'on dise que nous gaspillons l'argent. Comment rendre ce temps réellement productif ?

Nous avons une réorganisation stratégique. Je voudrais impliquer les managers dans la suite du processus.  Je crois que s’ils participent à la décision, ils seront plus moteurs de sa réalisation. En même temps, je ne voudrais pas qu'ils pensent que je n’ai pas de vision en tant que patron ! Que faire ?

Nous organisons le kick off du projet, avec les équipes internationales. J'ai envie qu'ils fassent connaissance et forment rapidement un véritable esprit d'équipe. Nos délais sont serrés et la vitesse de réalisation sera capitale. Comment faire?

Notre Comité de Direction ne fonctionne pas correctement. Il y a des non-dits qui planent sur l'équipe et qui créent un climat détestable. Nous travaillons mal. En même temps, je suis sûr que si on aborde les sujets qui fâchent, ça va exploser ! Comment nous attaquer à ce problème ?

Mon équipe n'est pas assez innovante et force de proposition. Elle attend mes instructions pour se lancer.  Je leur ai demandé d’être plus autonome et responsable, sans résultat pour l’instant. Que faire .

Nous avons trop de réunions. Nous perdons notre temps et les participants finissent par décrocher, penser à d’autres préoccupations, discuter entre eux ou consulter et répondre à leurs emails. Vous me conseillez quoi ?

La vitesse des innovations, des changements et des nouvelles demandes des utilisateurs fait que nous sommes toujours à la traine. Nous sommes incapables d'anticiper. Comment travailler autrement ?

 

Dans les organisations, le vieux modèle “Command & Control“ s’épuise. La hiérarchie s’effrite. Les séminaires descendants ennuient et démotivent. Les silos navrent et nuisent. La carotte n’inspire plus, le bâton ne fait plus mal, seulement peur. Les salariés ont cessé d’être les moutons dociles et obéissants des premières heures de l’industrie. Ils se sentent capables de bien plus que le niveau de contribution qu’on leur demande. Ayant savamment élaboré un mode subtil de résistance appelé désengagement, ils mettent en péril, sans en avoir l’air, les ambitieux dirigeants qui ne comprennent plus comment diriger, “motiver“ - croyant encore que la motivation s’administre de l’extérieur comme de la pommade Biafine sur une brulure - ou encore innover. Le tas d’or qu’ils recherchent avidement dort pourtant sous leurs souliers, ce collectif qui, une fois entendu et correctement mobilisé, trouverait des trésors d’innovation, d’optimisation et de prospérité.

Diriger humainement, en redistribuant le pouvoir plutôt qu’en le confisquant, faire grandir un collectif et les individualités qui le composent relèvent en effet d’un savoir faire insuffisamment valorisé et bien mal distribué. N’est pas Onesta qui veut !

 

L’art et la science de l’intelligence collective

Escher_sky_water.gif
Pourtant, à la suite de son fiasco majeur, Kennedy changera radicalement la manière de prendre ses décisions critiques avec son équipe. En fin meneur d’homme, il introduira le rôle de l’avocat du diable, créera des sous-groupes de réflexion permettant d’envisager des pistes divergentes, s’exclura de certains groupes de travail pour laisser émerger des idées sans son influence. “The conversations were completely unhibited and unrestricted. Everyone had an equal opportunity to express himself and to be heard directcly“ témoigne Robert Kennedy.

Ces nouvelles règles du jeu collectif lui permettront de ne pas tomber dans les mêmes pièges lors de la Crise des missiles de Cuba, en optant finalement pour le blocus après que l’attaque aérienne ait failli emporter la décision. Sans cette nouvelle intelligence du collectif, qui sait comment aurait évolué le conflit !

Plus que jamais, la maitrise des dynamiques collectives est devenue une compétence déterminante et stratégique au sein des organisations. Les entreprises le plus remarquables l'ont parfaitement saisi, certains managers et dirigeants aussi. Après des décennies de focalisation sur l'individu, l'heure est venue d'apprendre à mobiliser l'intelligence des collectifs. C’est toute l'ambition de ce nouveau programme, le premier Diplôme Universitaire Intelligence Collective.

 

Ce programme fait le choix d'apporter une réponse innovante à ce nouveau besoin de compétences. Unique en son genre, il s'appuie sur un fertile croisement de pratiques pour former des professionnels polyvalents de la dynamique collective, prêts à relever des défis variés, aptes à inventer leurs propres modes d'intervention et à gérer les subtilités de l’accompagnement d'un groupe, quelqu'en soit sa taille, sa composition et les objectifs assignés au travail collectif. Il s’adresse aussi bien aux dirigeants/managers, directeurs/chefs de projets qu’aux spécialistes des accompagnement collectifs, consultants, facilitateurs, coachs.

Que ce soit à l’échelon d’une équipe fonctionnelle ou projet, d’un groupe rassemblé pour un temps fort ou encore d’une organisation pérenne, l’art et la manière d’amener ces collectifs à réussir par la maximisation de l’engagement et de la contribution de leurs membres se nomment désormais coaching d’équipe, facilitation de groupe, méthodes agiles et intelligence collective. Ces approches codifiées apportent aujourd’hui des socles de pratique et de théories solidement éprouvées qui forment l’ossature de ce diplôme.

Apparue dans le monde citoyen cherchant à organiser la réflexion, la production d'idées et la mise en mouvement de collectifs non structurés, la facilitation a inventé une nouvelle grammaire du travail collaboratif, avec aujourd'hui des décennies de recul sur l'efficacité de ces méthodes innovantes. La facilitation apporte des pratiques et compétences permettant d’intervenir auprès d’un collectif pour l’aider à atteindre des objectifs et livrables prédéfinis (décisions, production d’idées, planification, résolution de problèmes…). 

Les méthodes agiles révolutionnent la conduite des projets, en adoptant une approche collaborative, incrémentale, apprenante et itérative. A l’aide de cette approche plus agile, l’objectif est de créer un produit ou un service qui apporte plus de valeur aux clients parce que l’équipe agile épouse les besoins évolutifs des utilisateurs.

De son côté, le coaching d’équipe a pour mission d’aider une équipe à transformer la manière dont elle travaille ensemble, à l’éclairer sur ses propres modes de fonctionnement tels qu’observés en situation, à la faire avancer progressivement vers des pratiques renouvelées plus propices à la réussite de ses objectifs communs.

Dans ce diplôme, ces trois piliers sont réunis et amplifiés par un dispositif centré sur l’intelligence collective du groupe apprenant, mettant en application ses principes clés : participation (chacun trouve son rôle et contribue), émergence collective (le groupe réussit ce que les individus ne réussissent pas), prises de décision impliquant le collectif, respect de toute diversité, auto-organisation, mémoire collective…

 

L’équipe pédagogique réunie pour la création de ce diplôme se compose de professionnels experts et référents de ces pratiques. 

Pour la facilitation : Jean-Philippe Poupard, entouré de  Roberta Faulhaber, Nancy Bragard, Luc Robilliard. 

Pour l’agilité : Xavier Warzee, accompagné de Bertrand Dour, Franck Debane. 

Pour le coaching d’équipe : Jean-Luc Ewald s’appuie sur Michel Moral, Chantal Motto, Thomas-Emmanuel Gérard. 

Pour l’intelligence collective : Etienne Collignon, Marine Simon, Florence Daumarie et moi-même.

 

Alors, si vous aussi vous souhaitez rejoindre le mouvement de l’intelligence collective et l’amplifier, visitez le site du diplôme, participez à la première promotion et/ou faites circuler l’information. Être  agent de changement, ça peut aussi être ça. Les petits ruisseaux font les grandes rivières.

 

Pour en savoir plus, plusieurs options :

Rendez-vous sur le site du diplôme 

http://www.u-cergy.fr/fr/formation-continue/diplomes-universitaires-specifiques/du-intelligence-collective.html

Contactez Estelle Mairesse, secrétaire pédagogique du diplôme. Ses coordonnées sont sur le site.

Questionnez les intervenants, ils sont faciles à trouver sur la toile !

Réagissez à ce post ou contactez-moi, je me ferai un plaisir de vous répondre.

 

Au plaisir d’avancer à vos côtés

 

Olivier Piazza

Co-Directeur du D.U. Intelligence Collective

 

 

Posté par selfway le janvier 28, 2014 à 12:20 PM | Naissance du D.U. Intelligence Collective à l’Université de Cergy Pontoise

Commentaires

Bravo Olivier ! Belle initiative, et programme alléchant. Il y a des besoins massifs de "collaboratif" dans nos organisations, et je suis sûr que ton DU pourra contribuer à diffuser les bonnes pratiques de la coopération et du travail collectif en mode "agile".

Rédigé par : Traverson | 28 jan 2014 14:10:13

Merci Marc. Nos nombreuses aventures communes en terres de coaching d'équipe ou de facilitation nous ont montré que nous sommes sur la même longueur d'onde sur ce sujet. Heureux de poursuivre nos échanges ensemble sur l'intelligence collective. Amitiés.

Rédigé par : Olivier Piazza | 28 jan 2014 14:32:23

Excellent, félicitations Olivier. Et en ce mois de janvier qui n'est pas fini, tous mes voeux de succès et de joies pour 2014, 2015... et les suivantes. Amitiés

Rédigé par : Eric Langevin | 28 jan 2014 15:18:16

Super initiative Olivier, comme d'hab !! je vais m'empresser de relayer tout ça auprès de mon organisation WW et IP* !
Arnaud
* interplanétaire évidemment

Rédigé par : Arnaud | 28 jan 2014 17:13:12

Super Olivier !
Quelle belle présentation à ce projet !
A très bientôt pour la suite du #DUIC
;-)

Rédigé par : Jean-Philippe | 28 jan 2014 17:57:30

@Eric : Merci pour tes voeux longues actions et pour ton soutien :-)
@Arnaud : Enchanté que ça te plaise. C'est le diplôme pour accueillir ton nouveau livre !
@Jean-Philippe. Merci, à très bientôt pour cette belle aventure où nos routes n'ont pas fini de se croiser.

Rédigé par : Olivier Piazza | 29 jan 2014 01:14:40

Le moins que l'on puisse dire, c'est que ça donne envie !!

Rédigé par : Juliette Fonvielle | 29 jan 2014 14:48:36

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.